Archive for : août, 2015

post image

Top 10 des articles sur la qualité de l’air intérieur

Nous passons 85% de notre temps dans un lieu clos. Et contrairement à ce que pensent 9 habitants sur 10, l’air intérieur est 2 à 5 fois plus pollué qu’à l’extérieur.
Pourtant, de nombreux d’études éclairent ce fait.
Atepac vous propose de découvrir les 10 articles incontournables pour tout connaitre et comprendre sur l’air intérieur.

Une fois n’est pas coutume, nous commerçons par un petit quizz de 5 minutes pour tester la qualité de l’air de votre logement. Très ludique, pratique et instructif !

 

N°1 Guide pour la rénovation des logements individuels

Petite pépite à conserver pour vous guider si vous êtes concernés.
Doté de fiches détaillées avec plan, risques, métiers, ce guide est notre coup de cœur ! Bravo à EnviroBoite pour cette initiative.

N°2 Public Heath

Nous avons choisi cet article d’ Europa, car il est très complet.
Didactique, voire pédagogique, il fourmille d’informations et de références. A noter, certaines publications sont en anglais, parfois technique. Il faut donc posséder un bon niveau ou un bon dico.

N°3 L’aspiration centralisée, les avantages

Dans cette courte présentation, on découvrira les nombreux avantages de l’aspiration centralisée. Notamment la lutte contre les polluants atmosphériques, tels que les acariens, pollens et autres microparticules qui sont à l’origine de nombreuses allergies.

N°4 La pollution en France

Le Monde, journal très documenté comme à son habitude, nous éclaire sur les conséquences de la pollution intérieure : 20 000 décès prématurés et 20 milliards de dépenses. Les données reposent sur une première étude menée par l’Agence Nationale de sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail. (Anses).

N°5 Sinphonie œuvre pour l’école

Sinphonie est l’acronyme de « Schools Indoor Pollution and Health: Observatory Network in Europe ». Le projet est d’étudier et de prévenir la pollution dans les écoles européennes. Les résultats d’une étude menée dans 23 pays montrent que les écoliers ont fortement exposés à la pollution intérieure. Les conséquences qui en résultent sont le manque de concentration et des troubles respiratoires.

N°6 Les français et la qualité d’air intérieur

Troisième révolution Industrielle, blog personnel, analyse une étude publiée par Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie) . On y apprend, entre autre, qu’un français sur deux s’intéresse à la qualité de l’air.

N°7 Exposition de la population française dans son logement.

Datant un peu, mais ne restant pas moins d’actualité, le dossier mérite toute notre attention. Véritable référence, l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur s’est introduit chez les français pour analyser l’exposition de la population à certains polluants.

N°8 Bureau = pollution

Arseinfo, site dédié aux professionnels de l’environnement au travail, met le point sur un dossier crucial.
Le bureau n’est pas à l’abri de la pollution : fenêtres fermées, équipements mal entretenus, nettoyage superficiel…D’où un niveau d’absentéisme élevé dû, entre autre, à des maladies respiratoires…

N° 9 Qualité de l’air intérieur

L’Anses (voir n°3 du top) est une référence dans la lutte contre la pollution. On trouvera de nombreux articles sur son site notamment celui sur les enjeux de l’Anses et celui sur le travail de l’Anses.

N° 10 Le Coût de la pollution de l’air en Europe

Le Monde, encore, aborde dans cet article sur la pollution en Europe les conséquences astronomiques sur l’Europe : 1 400 milliards d’euros chaque année.
600 000 décès…

 

post image

8 millions de chiens en France !

A l’occasion de la journée mondiale du chien le 26 août, Atepac revient sur la relation fusionnelle entre l’animal et son maitre.

Les qualités du chien

Depuis l’Empire romain, l’homme a fait du chien son animal de compagnie préféré.
Pour le protéger, chasser et par affection. L’animal est très fidèle à son maitre. On se souvient de l’histoire de Hachiko, chien japonais, qui pendant 10 ans, a attendu tous les jours à la gare son maitre décédé.
Reconnu pour son ouïe et son odorat hors paire, le chien est dressé pour un nombre considérable de missions : chien de chasse, chien de berger, chien truffier…
Mais un chien, c’est plus que cela. Il accompagne les personnes malvoyantes et non-voyantes, leur offrant ainsi la possibilité de circuler en toute sécurité.
Le chien sauve des vies. Notamment lors d’avalanche ou à la recherche de personnes disparues.
De plus en plus, on rencontre des chiens policiers en quête d’explosifs, d’armes ou de drogues.
On dénombre aujourd’hui 8 millions de chiens en France

Avoir un chien c’est une responsabilité

Voici quelques conseils pour harmoniser les relations entre le maitre et l’animal et respect l’environnement de chacun.
Repas : Le chien mange 2 fois par jour. Ne jamais lui faire faire d’exercice après le repas car cela peut être dangereux pour lui.
Exercice :Suivant la race et l’âge, certains canins ont plus besoins que d’autres de sortir, courir, sauter.
Faites-vous conseiller par un vétérinaire ou consulter le site Wamiz

Dressage

Vous êtes le maitre. Le chien mange après vous. Il doit avoir un collier pour le maitriser en cas de problème. Trucs de grands-mère à foison sur ce site.

Santé

N’utilisez que des produits adaptés aux canins. Particulièrement pour les yeux. Chez Bionature, vous retrouverez plein de formules naturelles qui utilisent les vertus reconnues des plantes.

L’entretien du pelage

Les chiens adorent être brossés.
Il existe des kits de toilettage avec effileur ou peigne chez Jappyland. On peut y ajouter des brosses autonettoyantes, des peignes démêleurs de différente taille.
Retrouvez une sélection de produits « brossage chien ».

Se débarrasser des poils de chien

Avoir un animal de compagnie peut engendrer quelques tracas.
Par exemple, si on est sensible aux poils des animaux, on risque de souffrir de la présence d’un chien. Il est en effet très difficile de se débarrer des poils des chiens.
Un conseil
Utilisez une aspiration centralisé qui vous débarrassera des poils qui s’incrustent dans les tissus : canapé, coussins…. Vous pouvez utiliser une brosse spéciale poils de chien adaptable à tous les aspirateurs.

Bonus

Une petite vidéo dénichée sur web. Mettez vos lunettes pour découvrir le plus petit chien du monde.
<iframe width= »560″ height= »315″ src= »https://www.youtube.com/embed/CyteI2Pp210″ frameborder= »0″ allowfullscreen></iframe>

post image

Top 10 des inventions exceptionnelles

Alors qu’il vient tout juste de commencer, le XXIème siècle est déjà porteur d’inventions et d’innovations.
De la recherche à l’usage, il n’y a qu’un pas, qu’Atepac a allégrement franchi pour établir son Top 10 des inventions.


Pestalotiopsis-microsporaN°1 Le Pestalotiopsis microspora

Comme son nom l’indique, le Pestalotiopsis microspora est un champignon microscopique qui a la particularité de se nourrir de polyuréthane et s’adapte parfaitement à un milieu anaérobie.
Traduction pour les néophytes :
C’est un petit champignon qui se régale de plastique et qui peut vivre sans oxygène.
Les heureux étudiants de Yale l’ont découvert dans la forêt amazonienne.
Fini d’attendre 150 à 400 ans avant que le plastique ne se décompose. Le champignon pourrait être le meilleur »instrument » pour lutter contre l’invasion du plastique : 280 millions de tonnes par an !

 

meduseN°2 Fini l’énorme budget couche-culotte

Avec la venue de bébé, il faut compter sur la gestion des couches culottes.
Le petit ange utilise en moyenne 6 000 couches par an. Rien qu’en France, on atteint 3 milliards de couches usagées. Un énorme challenge écologique.
Une entreprise israélienne s’est penché sur le problème et a trouvé une solution dans la mer : la méduse.
La start-up a mis au point des nouvelles couches constituées à base de méduses, qui se désintégrerait en 30 jours seulement (vs 100 ans pour les couches actuelles).
L’utilisation des méduses serait aussi une bonne solution pour se débarrasser de cet intrus prolifère sur les plages et gâche nos vacances.

 

 urne-bioN°3 Bio jusqu’au bout

Un sujet qui reste délicat. Mais pourtant certains chercheurs continent de trouver des innovations dans ce domaine intemporel.
une nouvelle pratique est apparue en France dans les années 2000.
Il existe une urne funéraire entièrement biodégradable. Composée d’une graine d’arbre, de tourbe et de noix de coco, sans oublier les cendres, l’urne est enfouie en terre. Au bout de quelques années, un chêne, frêne ou érable poussera.

 

perovskiteN°4 La révolution solaire

Après les découvertes de Copernic et de Galilée, voici le pérovskite
Kézako ? Il s’agit d’un matériau constituant les cellules photovoltaïques. Cette nouvelle génération permet d’économiser 5 fois plus que les cellules solaires à base de silicium.
Par ailleurs, le rendement est multiplié par 2.

 

maison-tissuN°5 Maison solaire en tissu

On connaissait la maison en sucre. Voici la maison en tissu : Techstyle Haus.
C’est une maison passive entièrement réalisée en tissu solaire. Ce tissu est constitué de fibre de verre, un matériau qui offre maniabilité et très haute performance. La maison s’auto chauffe et rafraichi avec un même niveau de besoin électrique qu’un sèche-cheveux. Son coût est estimé à 280 000€.

 

tissu-lumineuxN°6 Tissus

Les nouveaux tissus seront les matières de demain. On voit déjà apparaitre sur le marché du prêt-à-porter des pulls avec télécommande, des tee-shirts lumineux, des sous-vêtements antibactériens et le top du top, des tissus qui ne se salissent pas.
Destinés au début aux grands sportifs, ils envahissement aujourd’hui les sites et commerces à destination des particuliers.

 

 

biomedecineN°7 La Biomédecine

L’ensemble des secteurs médicaux est concerné par cette évoluti
on.
Cette science s’appuie sur des principes biologiques. Elle est le résultat d’un mis entre la biologie et les nouvelles technologies, comme la biochimie, la génétique et l’informatique.
De nouveaux traitements sont mis au point, et la recherche sur les causes des maladies est développée.
Aujourd’hui, 40% des nouveaux médicaments sont issus de la biomédecine.

 

nanotechnologieN°8 Le tout-petit avec de grandes promesses

L’étude et la manipulation du nano ont ouvert de nouveaux horizons dans l’évolution technologique et scientifique.
Un nanomètre c’est quoi ? Pour obtenir un nanomètre, il faut passer par le micron : on diviser un millimètre par mille
Ensuite, on divise un micron par mille pour obtenir un nanomètre.
La nanotechnologie est utilisée dans de nombreux domaines. Par exemple, elle simplifie l’installation pour l’énergie solaire car elle prend moins de place, elle est moins cher et beaucoup plus efficace.

 

voiture-electriqueN°9 la voiture électrique

On en parle régulièrement. Google en fait sa priorité. La voiture électrique sans conducteur sera le moyen de transport de demain. Dotée de radar, de GPS, caméra, la Google car laissera les passagers libres de leur geste en toute sécurité.
Le véhicule est d’ailleurs testé en réel dans l’état de Californie.
L’Europe n’est pas en reste avec autoroutes qui vont d’adapter (Munich-Paris) ou des codes le code de la route néerlandais qui devrait être modifié.

 

smartphoneN°10 Le smartphone

On ne le présente plus puisqu’il est devenu le meilleur ami de la plupart des individus.
Aujourd’hui, tout est connecté à notre Smartphone : maison, carte bancaire, aspirateur, voiture, même notre cœur.
Un plus ? A suivre…

post image

Comment lutter contre la pollution intérieure

Parce que nous passons 80% de notre temps dans un bâtiment clos, parce que cet intérieur est 8 fois plus pollué que l’extérieur et parce que dans 20 ans, une personne sur 2 sera allergique, il faut prendre des mesures dès à présent.
Atepac, conscient de ces chiffres qui font peur, vous explique en 5 points comment lutter contre la pollution intérieure.

Les causes

Les origines de la pollution sont nombreuses.
Voici la liste des causes principales :

  • Allergènes (poils animaux, acariens…)
  • Humidité et moisissures
  • Bougies parfumées, encens…
  • Matériaux de construction et ameublement (peinture, moquette…)
  • Produits d’entretien
  • Gaz (radon, monoxyde de carbone…)

Les conséquences

  • Les risques de la pollution intérieure sont multiples et peuvent être la cause de développement de diverses troubles :
  • Respiratoires (asthme, rhinite…)
  • Oculaires (conjonctive, kératite…)
  • Maux de tête, nervosité, basse de la concentration, trouble du sommeil…

Comment lutter contre la pollution intérieure

L’aspirsacs-aldes-lotation centralisée avec un sac Aldès

Aujourd’hui, l’aspiration centralisée est reconnue comme l’un des meilleurs moyens pour lutter contre la pollution intérieure. Avec 100% des microparticules aspirées, elle a démontré son efficacité.
De plus, grâce à des sacs performants, comme les sacs Aldes, la poussière est emprisonnée et il n’y a aucun contact.

 

 

planteLes plantes

Les avis divergent sur l’utilisation des plantes entant que « filtre » d’air. Certains pensent qu’elles absorbent les substances nocives et rejettent un air sain. Quoiqu’il en soit, il n’y a pas de risque à avoir de belle plantes chez soi !
Plantes dépolluantes

 

 

produitLes produits nettoyants

Les recettes de grands-mères ne sont pas une légende. Bicarbonate, citron, vinaigre sont encore des références aujourd’hui. Il faut absolument éviter tous les produits anti-acariens et anti-bactéreins. Ils tuent les « bestioles », mais laissent leurs excréments, substances auxquelles nous sommes allergiques.

 

 

aererAération et ventilation

Eté comme hiver, il faut aérer 10 minutes toute la maison pour renouveler et permettre la circulation de l’air. Il ne faut pas boucher les bouches et grilles d’aération.

 

 

tester-pollution-interieureTester le niveau de pollution

Il existe des kits qui permettent de tester la pollution, tels que les produits Daily diag  ou les kits de Kudzu.

 

Rester informé

Découvrez un guide sur la pollution de l’air intérieur,  qui explique les causes et les moyens de lutter contre la pollution.
Pour en savoir plus site interactif

post image

Top 10 des villes vertes

Marre de la pollution, du bruit et autres nuisances qui génèrent du stress.
Faites votre valise, Atepac vous emmène dans les villes vertes où il fait bon vivre.

Un habitant sur deux habite dans une zone urbaine. Il est donc primordial aujourd’hui de préparer notre avenir dans des villes vertes.
Voici quelques initiatives saluées par les experts et que beaucoup devraient suivre.

san-francisco-zero-dechetsN°1 des villes vertes : San Francisco

La ville de « Vertigo » est sans conteste la grande gagnante du « zéro déchet ». Déjà en 2007, elle était la première à interdire les sacs plastiques. Depuis, elle continue cette politique avec un objectif de 100% des déchets recyclés ou compostés d’ici à 2020.

 

curitiba-veille-verteN°2 Curitiba

Depuis 40 ans, la ville s’est engagée dans l’écologie. Malgré une forte croissance, Curitiba a développé un réseau de transport intelligent et cohérant. Les zones piétonnes sont très fréquentes. Les habitants-citoyens sont partie prenante dans cette démarche écologique.

 

copenhague-ville-verteN°3 Copenhague

La capitale danoise est la championne en termes de réduction de CO2. Parsemée de jardins aménagés, les habitants se retrouvent autour d’un pique-nique et de tables de jeu. Ils comptent parmi la population la plus sensible à l’écologie et à la bio alimentation.

 

Vancouver-ville-verteN°4 Vancouver

Lutte contre les gaz à effet de serres, bâtiments possédant une empreinte de carbone nulle, la moitié des déplacements en véhicules doux… La liste est longue pour les objectifs que ce sont fixés les Vancouvérois. Longue, mais réalisable !

 

sydney-ville-verteN°5 Sydney

La mégalopole est connue pour son opéra, mais aussi pour avoir été la 1ère ville a lancer « l’Earth Hour » : pendant une heure, aucune lumière ne doit être allumée, aucun appareil électrique fonctionner. Une heure par an…

 

reyjavik-ville-verteN°6 Reyjavik

Peuplée de 120 000 habitants, Reyjavik est la capitale de l’Island. Elle a la particularité de ne fonctionner qu’à l’énergie verte ? Et les transports publics à l’hydrogène. Qui dit mieux ?

 

bogota-ville-verteN°7 Bogota

La capitale de Colombie change d’image. Soucieuses de la qualité de vie de ses habitants, les municipalités ont lancé des programmes ambitieux d’amélioration des transports, de la qualité de l’eau et de l’air.

 

amsterdam-ville-verteN°8 Amsterdam

Ce n’est pas uniquement la ville des marins et autres… Amsterdam est considérée comme la ville la plus « vélo-friendly ». Les espaces sont aménagés pour accueillir les cyclistes : parking, pistes cyclables, code de la route… Il y a plus de vélos que d’habitants !

 

bahia-ville-verteN°9 Bahia de Caraquez

Située en Equateur, Bahia de Caraquez est reconnue pour son soutient envers l’agriculture biologique. Cette ville côtière a su se reconstruire après un tremblement de terre et sensibiliser ses habitants au développement durable.

 

paris-veille-verteN°10 Objectif pour la France

Nous avons décidé de laisser la 10ème place à la France qui doit prendre exemple sur les villes du monde.
Beaucoup d’initiatives sont toutefois en marche, mais pas encore suffisantes pour se glisser dans le top 10.
Nous vous conseillons l’article «Smart gardens » et potagers urbains dans les villes les plus vertes de France du journal Le Monde qui dresse un état des lieux sur les avancées écologiques en France. A noter, l’absence du sud-ouest !

 

 

css.php