Archive for : août, 2015

post image

Top 10 des articles sur la qualité de l’air intérieur

Nous passons 85% de notre temps dans un lieu clos. Et contrairement à ce que pensent 9 habitants sur 10, l’air intérieur est 2 à 5 fois plus pollué qu’à l’extérieur.
Pourtant, de nombreux d’études éclairent ce fait.
Atepac vous propose de découvrir les 10 articles incontournables pour tout connaitre et comprendre sur l’air intérieur.

Une fois n’est pas coutume, nous commerçons par un petit quizz de 5 minutes pour tester la qualité de l’air de votre logement. Très ludique, pratique et instructif !

 

N°1 Guide pour la rénovation des logements individuels

Petite pépite à conserver pour vous guider si vous êtes concernés.
Doté de fiches détaillées avec plan, risques, métiers, ce guide est notre coup de cœur ! Bravo à EnviroBoite pour cette initiative.

N°2 Public Heath

Nous avons choisi cet article d’ Europa, car il est très complet.
Didactique, voire pédagogique, il fourmille d’informations et de références. A noter, certaines publications sont en anglais, parfois technique. Il faut donc posséder un bon niveau ou un bon dico.

N°3 L’aspiration centralisée, les avantages

Dans cette courte présentation, on découvrira les nombreux avantages de l’aspiration centralisée. Notamment la lutte contre les polluants atmosphériques, tels que les acariens, pollens et autres microparticules qui sont à l’origine de nombreuses allergies.

N°4 La pollution en France

Le Monde, journal très documenté comme à son habitude, nous éclaire sur les conséquences de la pollution intérieure : 20 000 décès prématurés et 20 milliards de dépenses. Les données reposent sur une première étude menée par l’Agence Nationale de sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail. (Anses).

N°5 Sinphonie œuvre pour l’école

Sinphonie est l’acronyme de « Schools Indoor Pollution and Health: Observatory Network in Europe ». Le projet est d’étudier et de prévenir la pollution dans les écoles européennes. Les résultats d’une étude menée dans 23 pays montrent que les écoliers ont fortement exposés à la pollution intérieure. Les conséquences qui en résultent sont le manque de concentration et des troubles respiratoires.

N°6 Les français et la qualité d’air intérieur

Troisième révolution Industrielle, blog personnel, analyse une étude publiée par Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie) . On y apprend, entre autre, qu’un français sur deux s’intéresse à la qualité de l’air.

N°7 Exposition de la population française dans son logement.

Datant un peu, mais ne restant pas moins d’actualité, le dossier mérite toute notre attention. Véritable référence, l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur s’est introduit chez les français pour analyser l’exposition de la population à certains polluants.

N°8 Bureau = pollution

Arseinfo, site dédié aux professionnels de l’environnement au travail, met le point sur un dossier crucial.
Le bureau n’est pas à l’abri de la pollution : fenêtres fermées, équipements mal entretenus, nettoyage superficiel…D’où un niveau d’absentéisme élevé dû, entre autre, à des maladies respiratoires…

N° 9 Qualité de l’air intérieur

L’Anses (voir n°3 du top) est une référence dans la lutte contre la pollution. On trouvera de nombreux articles sur son site notamment celui sur les enjeux de l’Anses et celui sur le travail de l’Anses.

N° 10 Le Coût de la pollution de l’air en Europe

Le Monde, encore, aborde dans cet article sur la pollution en Europe les conséquences astronomiques sur l’Europe : 1 400 milliards d’euros chaque année.
600 000 décès…

 

post image

Comment lutter contre la pollution intérieure

Parce que nous passons 80% de notre temps dans un bâtiment clos, parce que cet intérieur est 8 fois plus pollué que l’extérieur et parce que dans 20 ans, une personne sur 2 sera allergique, il faut prendre des mesures dès à présent.
Atepac, conscient de ces chiffres qui font peur, vous explique en 5 points comment lutter contre la pollution intérieure.

Les causes

Les origines de la pollution sont nombreuses.
Voici la liste des causes principales :

  • Allergènes (poils animaux, acariens…)
  • Humidité et moisissures
  • Bougies parfumées, encens…
  • Matériaux de construction et ameublement (peinture, moquette…)
  • Produits d’entretien
  • Gaz (radon, monoxyde de carbone…)

Les conséquences

  • Les risques de la pollution intérieure sont multiples et peuvent être la cause de développement de diverses troubles :
  • Respiratoires (asthme, rhinite…)
  • Oculaires (conjonctive, kératite…)
  • Maux de tête, nervosité, basse de la concentration, trouble du sommeil…

Comment lutter contre la pollution intérieure

L’aspirsacs-aldes-lotation centralisée avec un sac Aldès

Aujourd’hui, l’aspiration centralisée est reconnue comme l’un des meilleurs moyens pour lutter contre la pollution intérieure. Avec 100% des microparticules aspirées, elle a démontré son efficacité.
De plus, grâce à des sacs performants, comme les sacs Aldes, la poussière est emprisonnée et il n’y a aucun contact.

 

 

planteLes plantes

Les avis divergent sur l’utilisation des plantes entant que « filtre » d’air. Certains pensent qu’elles absorbent les substances nocives et rejettent un air sain. Quoiqu’il en soit, il n’y a pas de risque à avoir de belle plantes chez soi !
Plantes dépolluantes

 

 

produitLes produits nettoyants

Les recettes de grands-mères ne sont pas une légende. Bicarbonate, citron, vinaigre sont encore des références aujourd’hui. Il faut absolument éviter tous les produits anti-acariens et anti-bactéreins. Ils tuent les « bestioles », mais laissent leurs excréments, substances auxquelles nous sommes allergiques.

 

 

aererAération et ventilation

Eté comme hiver, il faut aérer 10 minutes toute la maison pour renouveler et permettre la circulation de l’air. Il ne faut pas boucher les bouches et grilles d’aération.

 

 

tester-pollution-interieureTester le niveau de pollution

Il existe des kits qui permettent de tester la pollution, tels que les produits Daily diag  ou les kits de Kudzu.

 

Rester informé

Découvrez un guide sur la pollution de l’air intérieur,  qui explique les causes et les moyens de lutter contre la pollution.
Pour en savoir plus site interactif

post image

Top 10 des villes vertes

Marre de la pollution, du bruit et autres nuisances qui génèrent du stress.
Faites votre valise, Atepac vous emmène dans les villes vertes où il fait bon vivre.

Un habitant sur deux habite dans une zone urbaine. Il est donc primordial aujourd’hui de préparer notre avenir dans des villes vertes.
Voici quelques initiatives saluées par les experts et que beaucoup devraient suivre.

san-francisco-zero-dechetsN°1 des villes vertes : San Francisco

La ville de « Vertigo » est sans conteste la grande gagnante du « zéro déchet ». Déjà en 2007, elle était la première à interdire les sacs plastiques. Depuis, elle continue cette politique avec un objectif de 100% des déchets recyclés ou compostés d’ici à 2020.

 

curitiba-veille-verteN°2 Curitiba

Depuis 40 ans, la ville s’est engagée dans l’écologie. Malgré une forte croissance, Curitiba a développé un réseau de transport intelligent et cohérant. Les zones piétonnes sont très fréquentes. Les habitants-citoyens sont partie prenante dans cette démarche écologique.

 

copenhague-ville-verteN°3 Copenhague

La capitale danoise est la championne en termes de réduction de CO2. Parsemée de jardins aménagés, les habitants se retrouvent autour d’un pique-nique et de tables de jeu. Ils comptent parmi la population la plus sensible à l’écologie et à la bio alimentation.

 

Vancouver-ville-verteN°4 Vancouver

Lutte contre les gaz à effet de serres, bâtiments possédant une empreinte de carbone nulle, la moitié des déplacements en véhicules doux… La liste est longue pour les objectifs que ce sont fixés les Vancouvérois. Longue, mais réalisable !

 

sydney-ville-verteN°5 Sydney

La mégalopole est connue pour son opéra, mais aussi pour avoir été la 1ère ville a lancer « l’Earth Hour » : pendant une heure, aucune lumière ne doit être allumée, aucun appareil électrique fonctionner. Une heure par an…

 

reyjavik-ville-verteN°6 Reyjavik

Peuplée de 120 000 habitants, Reyjavik est la capitale de l’Island. Elle a la particularité de ne fonctionner qu’à l’énergie verte ? Et les transports publics à l’hydrogène. Qui dit mieux ?

 

bogota-ville-verteN°7 Bogota

La capitale de Colombie change d’image. Soucieuses de la qualité de vie de ses habitants, les municipalités ont lancé des programmes ambitieux d’amélioration des transports, de la qualité de l’eau et de l’air.

 

amsterdam-ville-verteN°8 Amsterdam

Ce n’est pas uniquement la ville des marins et autres… Amsterdam est considérée comme la ville la plus « vélo-friendly ». Les espaces sont aménagés pour accueillir les cyclistes : parking, pistes cyclables, code de la route… Il y a plus de vélos que d’habitants !

 

bahia-ville-verteN°9 Bahia de Caraquez

Située en Equateur, Bahia de Caraquez est reconnue pour son soutient envers l’agriculture biologique. Cette ville côtière a su se reconstruire après un tremblement de terre et sensibiliser ses habitants au développement durable.

 

paris-veille-verteN°10 Objectif pour la France

Nous avons décidé de laisser la 10ème place à la France qui doit prendre exemple sur les villes du monde.
Beaucoup d’initiatives sont toutefois en marche, mais pas encore suffisantes pour se glisser dans le top 10.
Nous vous conseillons l’article «Smart gardens » et potagers urbains dans les villes les plus vertes de France du journal Le Monde qui dresse un état des lieux sur les avancées écologiques en France. A noter, l’absence du sud-ouest !